Etienne GEOFFROY SAINT-HILAIRE (1772-1844),... - Lot 21 - Conan Belleville Hôtel d’Ainay

Lot 21
Aller au lot
Estimation :
600 - 800 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 600EUR
Etienne GEOFFROY SAINT-HILAIRE (1772-1844),... - Lot 21 - Conan Belleville Hôtel d’Ainay
Etienne GEOFFROY SAINT-HILAIRE (1772-1844), naturaliste. L.A.S. à Ambroise Tardieu (1788-1841) « graveur en taille douce ». 2 pp. ½ in-8. « Au Jardin du Roi », 13 juin 1826. Adresse au dos. Petit trou dû au décachetage.
Eloge du naturaliste Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent (1778-1846) pour lequel Geoffroy Saint-Hilaire demande à Tardieu de réaliser son portrait. « Vous distribuez à qui de droit les honneurs du Panthéon et célébrez par vos admirables gravures tous les ayant-cause. Vous avez oublié un de nos illustres, un des plus infatigables travailleurs dans les sciences de l'organisation : c'est M. Bory de St Vincent []. J'étais allé le voir ces jours derniers et je lui témoignais ma peine de ne le point voir dans la collection du dictionnaire Levrault. Il a fait dans cet ouvrage le mot matière en général, c'est un des esprits les plus élevés et sa fécondité égale le talent d'écrire chez lui. Mais la science ce n'est pas toujours la richesse », aussi est-il emprisonné pour dettes à Ste Pélagie. « C'est là que vous et votre dessinateur pourriez aller le voir et aller prendre son portrait, qui serait très bon à recueillir ; car c'est à la fois un homme de bonne mine et un homme de beaucoup d'esprit ». S'il accède à sa requête, il lui promet de l'introduire « dans la demeure d'un excellent et très gai philosophe, bon à connaître comme agréable à entendre ».
Tardieu réalisa en effet le portrait de Bory de Saint-Vincent avec cette mention sous le portrait : « dessiné d'après nature en 1826 et gravé par Ambroise Tardieu ». Il réalisa le portrait d'environ 800 scientifiques, tout au long de sa carrière.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue