[Cardinal de RICHELIEU]. Brouillons de 6... - Lot 727 - Conan Belleville Hôtel d'Ainay

Lot 727
Aller au lot
Estimation :
5000 - 6000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 7 000EUR
[Cardinal de RICHELIEU]. Brouillons de 6... - Lot 727 - Conan Belleville Hôtel d'Ainay
[Cardinal de RICHELIEU]. Brouillons de 6 lettres écrites par un secrétaire du cardinal de Richelieu. 16 pp. in-folio. Une seule est datée (13 (ou 23 ?) juillet 1636). Quelques corrections et ajouts. Précieux brouillons de 6 lettres du cardinal de Richelieu (écrites par un de ses secrétaires, qui n'est pas Denis Charpentier) à Louis XIII (5) et à " monseigneur le Prince ". Elles sont entièrement inédites : elles ne figurent pas dans la volumineuse correspondance de Richelieu en 8 volumes, Lettres, instructions diplomatiques et papiers d'État du Cardinal de Richelieu (Imprimerie impériale, 1853-1877). Citons des extraits de cette lettre écrite après la journée des dupes et l'exil de Marie de Médicis. " Je passe outre pour respondre aux charges qu'il m'impose touchant la fuite de madame vostre mère et celle de monsieur ensemble de son mariage. Si madame a voulu se retirer de France pour quelque mescontentement qu'elle y avoit je n'en suis pas la cause. Elle avoir désiré que vostre majesté me chassa de son service. Je m'y estois disposé en ayant Sire vostre volonté et n'attendois qu'un expres commandement pour obéyr et pour tesmoigner à tout le monde que ce n'a jamais esté mon ambition qui m'a faict souhaiter lhonneur d'estre auprès de vostre majesté, mais seulement la forte passion que j'avois de la servire puisqu'elle me l'avoit commandé. Ca esté ce commandement qui a faict sortir de France Madame vostre mère, comme son départ me fera porter du regret (?) puisqu'il m'empesche de luy rendre les services que je luy avois voüé et ausquels j'estois obligé pour toutes sortes de gratification que j'avois receu d'elle. Pour ce qui est du mariage de Monseigneur frère unique de vostre majesté, il est vray Sire que l'intérest particulier de vostre majesté et celuy de vostre royaume n'en demande pas l'approbation []. La dernière accusation que l'on propose contre moy est que je conseille à vostre majesté de faire rompre le mariage de Monseigneur son frère unique pour le marier à une de mes parentes. A cela Sire vostre majesté respondra mieux que moy et sçait bien si jamais j'ay eu tant de vanité que de luy en parler sont des bruits de peuple sont des pensées de ceux qui portent envie à mon bonheur et qui ne sçaurait soufrir que j'ay l'honneur de rendre service à vostre majesté. Toute la medisance n'empeschera pas Sire que je ne vous rende très humbles services, seulement j'ay une très humble prière à vous faire qui est que si vous me jugez coupable de quelque crime, je suis prest d'en respondre de ma teste [] ". Toutes les lettres sont passionnantes et d'un grand intérêt historique : " Je donne conseil à vostre majesté d'assister le Roy de Suède en Allemagne pour entretenir la guerre et l'éloigner de ses estats [...] ".
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue