Pierre-Charles de La Boulaye-Marillac (Billom...

Lot 32
Aller au lot
Estimation :
300 - 400 EUR
Laisser un ordre
Votre montant
 EUR
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Pierre-Charles de La Boulaye-Marillac (Billom...

Pierre-Charles de La Boulaye-Marillac (Billom 1771-1824), chimiste, auteur d'un Mémoire sur les couleurs inaltérables pour la teinture (1814), directeur de la Manufacture de tapisserie des Gobelins. 7 L.A.S. à Guillard de Senainville, l'avoué Doublet et l'avocat au Conseil d'État Bulot. Paris, « aux Gobelins » 1815-1823. 7 pp. ½ in-4. Une lettre à l'en-tête de la Manufacture Royale des Gobelins. Adresses au dos.
Lettres relatives à la vente de ses procédés de teinture et à la demande de divorce de son épouse pour injures graves. 26 avril 1815 : « Puisqu'elle persiste à vouloir se diffamer et qu'elle m'attaque dans mon honneur qui m'est plus cher que la vie, je suis déterminé à me défendre à outrance, et je désire aujourd'hui que la réparation soit aussi juridique et publique que l'offense [] ». Il espère que la vente de ses procédés de teintures lui permettra de s'acquitter de ses dettes envers son avoué. 26 mai 1818. « Je consacre le fruit de mes travaux à liquider toutes mes dettes, même les plus injustes et les plus imprévues ; mais avec l'état pénible de ma santé, les privations que je m'impose, et la modicité de mes appointements actuels, il me faut du temps et surtout de la tranquillité d'esprit. Vous savez mieux que personne combien j'ai été victime de l'injustice et de la calomnie [] ». Trois autres lettres concernent les échéances de règlement. 30 octobre 1823, à Guillard de Senainville, secrétaire de la Société d'encouragement et de la commission du grand Jury au Louvre, au sujet de son cours.
On joint la demande d'appel signée par Doublet (1816).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue