[RÉVOLUTION FRANÇAISE]. CÉRUTTI, Joachim... - Lot 270 - Conan Belleville Hôtel d'Ainay

Lot 270
Aller au lot
Estimation :
400 - 600 EUR
[RÉVOLUTION FRANÇAISE]. CÉRUTTI, Joachim... - Lot 270 - Conan Belleville Hôtel d'Ainay
[RÉVOLUTION FRANÇAISE]. CÉRUTTI, Joachim (1738-1792), membre de l'Assemblée législative ; grand ami de Mirabeau, il prononça son éloge funèbre. Manuscrit autographe. Paris, 26 décembre 1790. 2 pp. 1/2 in-4. Manuscrit du discours prononcé par Cérutti à l'Assemblée électorale de Paris, le 26 décembre 1790, alors qu'il devient secrétaire général. " [...] Le talent de choisir faisait autrefois la gloire des monarques ; c'est aujourd'hui le vôtre. Quarante choix applaudis valent presque un long règne [...]. Le Corps électoral est une force auxiliaire du Corps législatif. En adhérant à ses décrets suprêmes, vous les avez confirmés. Le mouvement de l'obéissance est aujourd'hui le seul qu'il reste à imprimer au peuple. Pour achever de dompter les rebelles et de désespérer les conspirateurs, unissons nous de plus en plus, sous le même étendard, La Loi. L'union des sentiments est une puissance publique : c'est la seule invincible. Considérez les peuples : tous aiment la liberté ; presque tous sont esclaves. Pourquoi ? Parce que les amis de la liberté sont moins unis, ou moins vigilants que ceux de la tyrannie. Paris a signalé sa haine magnanime et sa défiance préservatrice contre les tyrans. Cette enceinte où nous sommes semble destinée aux succès : elle a vu naître la liberté ; elle voit éclore la justice ; qu'elle enseigne au peuple la concorde ! [] ". Cérutti deviendra le président de l'Assemblée électorale de Paris, un mois plus tard, le 21 janvier 1791.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue