Antoine DUTAC (Épinal 1786/1857), peintre…

Lot 111
800 - 1 200 €
Résultats sans frais
Résultat: 1 500 €

Antoine DUTAC (Épinal 1786/1857), peintre…

Antoine DUTAC (Épinal 1786/1857), peintre et manufacturier ; avec son frère Pierre-Nicolas (1783/1846), ils reprennent le marbrerie de Barbelouze (Golbey, Vosges) qui fournit en particulier les pierres du sol du Panthéon. 7 L.A.S. à la maréchale Lannes, l'une illustrée d'un dessin, 26 pp. in-4. Épinal, 1827-1832.
Formidable correspondance consacrée à ses projets manufacturiers dans les Vosges à partir du moulin de Barbelouze. [En 1827, il revint s'installer dans les Vosges, à Epinal, à l'appel de son frère Pierre-Nicolas, qui avait conçu le projet de corriger le cours de la Moselle en aval d'Épinal pour fertiliser une grande surface de terres ; 1000 hectares furent ainsi donnés à la culture. Ils fondèrent ensuite une marbrerie à Barbelouze].
Il songe tout d'abord à fonder une scierie à placage ; il en explique longuement le projet à la Maréchale afin de l'intéresser dans l'entreprise ; ce qu'elle accepte de faire ; il la tient alors informée des avancées. " Depuis que je suis de retour ici, je me suis entièrement occupé de marbre des Vosges, et j'ai tant à dire là dessus que je ne sais par où commencer. En suivant vos conseils, j'ai trouvé ici quelqu'un qui nous a prêté les sommes qui nous étaient nécessaires à notre entreprise ; nous avons fait construire, en bois seulement, et à la hâte, de l'autre côté du moulin de Barbelouze, le bâtiment qu'il fallait pour placer une scierie à marbre ; cette scierie se compose de quatre grandes lames, de deux autres châssis plus petits, pouvant en faire marcher 20, et un tour pour des tables rondes. Depuis que je vous ai présenté quelques échantillons, nous avons fait de nombreuses découvertes [] ". Il disserte très longuement et en détail sur ses entreprises, et dévoile son projet de fontaine en marbre pour Contrexéville, fait à la demande de la maréchale. Un dessin légendé d'une page est consacré à ce projet. " Conformément à vos désirs, j'ai placé sur une feuille au dos de cette lettre un plan et un aperçu de la dépense pour ce qu'on pourrait faire en marbre à Contrexéville. Cette dépense est divisée en deux, l'une pour le revêtement de la fontaine qui se monte à la somme de 259 f. et l'autre qui est relative au soubassement de la rotonde, à celle de 221 f. [] ".
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue